Nous sommes quelques-uns qui travaillons au retour du printemps - Jean Mabire

"Nos ancêtres ont refusé de croire à la mort du soleil. Ils portaient au coeur la certitude du printemps. Ils savaient que la vie continuait, que les fleurs allaient crever la neige, que les graines germaient sous la glace, que les enfants allaient prendre leur part d’héritage et que leurs clans et leurs tribus allaient conquérir toutes les terres dont ils avaient besoin pour vivre, toutes les mers dont ils allaient faire leur domaine sans limites.

Notre monde est en train de naître. Invisible comme les fleurs et les blés de demain, il fait son chemin sous la terre. Nous avons déjà nos racines, solidement enfoncées dans la nuit des âges, ancrées dans le sol de nos peuples, nourries du sang de nos anciens, riches de tant de siècles de certitude et de courage que nous sommes les seuls à ne pas renier. Nous sommes entrés dans un hiver intégral où l’on oblige les fils à avoir honte des hauts faits de leurs pères, où l’on préfère l’étranger au frère, le vagabond au paysan, le renégat au guerrier. Nous sommes entrés dans un hiver où l’on construit des maisons sans cheminée, des villages sans jardins, des nations sans passé. Nous sommes entrés dans l’hiver.

Nous sommes quelques-uns qui travaillons au retour du printemps"

Jean Mabire

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot dxbyxx ? :